es eu en

Buscar Materiales

Búsqueda avanzada

Recursos para educar

Une école sous une tente

Propuesta didáctica

Ce que j’aime le plus

Qu’est-ce que tu aimes le plus dans ta maison? Que sentirais-tu si du jour au lendemain, tu ne pouvais plus retourner chez toi ou si tu devrais fuir de ta maison ? Si vous ne pouviez pas emporter tout ce que vous aimez, tout ce qui vous appartient?
Entamez un dialogue avec les enfants: À u tour de rôle, chaque enfant doit dire l’objet, le jouet ou toute autre chose qu’il aime le plus chez lui. Écrivez-les sur le tableau, à coté du nom de chaque enfant.
Cette situation est vécue par de nombreux enfants dans certains pays. Ils doivent quitter leur maison car ils ne peuvent plus y vivre là. Ils deviennent alors des ENFANTS RÉFUGIÉS. Ils doivent aller vivre ailleurs, dans un endroit où leurs ne sont plus là, et ne peuvent plus revenir chez eux. Ils vont vivre dans ce que l’on appel un CAMP DE RÉFUGIÉS. En groupe, entamez alors un dialogue sur la vie dans un camp de réfugiés.

L’histoire de Bébé

Nous imaginons que nous devons quitter notre maison très rapidement pour ne pas retourner. Quels seraient nos sentiments? Quel futur nous attend?
Lisez l´histoire ci-dessous, fiche 2.1, aux enfants assis en cercle pour capter davantage leur attention. Il est possible de leur présenter le texte en le sortant d’une grande enveloppe et en leur disant qu’il s’agit d’une lettre que nous venons de reçevoir d’Afrique.
Signalez dans une carte l’emplacement de l’Afrique et indiquez ou est-ce qu’il est le Tchad. Le Tchad se trouve très loin de chez nous et la situation est très difficile car le pays est en guerre et de nombreuses personnes doivent quitter leur maison, tout comme Bébé et sa famille.
Passez en revue les sentiments de Bébé tout au long de son histoire:
ATTRISTÉE-FATIGUÉE-APEURÉE-CONTENTE
Parlez des moments où les enfants ont éprouvé les mêmes sensations. Pour finir, demandez-leur ce qu’ils éprouveraient s’il leur arrivait la même chose qu’à Bébé.

L'histoire de Bébé (2 sessions)

Avez-vous entendu parler de l’Afrique? Savez-vous où elle est? Comment pensez-vous qu’est une maison dans un camp de réfugiés? Et l’école?

Notre école. Les autres écoles

Comment est notre école? Comment sont les salles et de quel espace disposons-nous? Quel matériel scolaire avons-nous pour écrire, jouer, etc.? Connaissons-nous d’autres écoles différentes? Imaginez-vous comment seras une école sous une tente?
Dialoguez avec les enfants sur ces différentes questions. Mettez l’école sous une tente, (fiche 2.1) en relation avec l’école de Bébé. Expliquez la situation dans les camps de réfugiés et les sites de déplacées et donnez des précisions sur la précarité de leurs installations, leur manque de ressources et l’insuffisance de professeurs.
Préparez deux affiches. Sur le premier, vous affichez les noms, dessins et photos qui représentent votre école (salles de classe, cour de récréation, toilettes, cantine, salle de gymnastique…) et faites de même avec le matériel scolaire à votre disposition (livres, jouets, matériel de peinture, tables, chaises….). Il est possible de dessiner ces éléments, de découper des images, de prendre des photos, etc. Sur l’autre affiche sous le titre une école sous une tente ou École de Bébé, faites la même chose en imaginant les espaces et le matériel scolaire mis à disposition de ces enfants.
C’est très important que les enfants se rendent compte de l’absence de confort et du manque de ressources dans les écoles des camps de refugiées.
Terminez l’activité en faisant réfléchir les élèves sur l’importance d’avoir une école en bon état et de posséder des ressources suffisantes pour apprendre davantage et mieux.

L’Histoire de Bébé – Mon histoire

Avons-nous changé de maison, de région, de pays au long de notre vie? Quels ont été vos sentiments dans ces cas? Pensez-vous que ces changements sont semblables aux ceux qui vivent les personnes réfugiées ou déplacées?

Histoire partagée

Comment imaginons-nous la vie d’un enfant dans un camp de réfugiés? Comment passent-ils le temps? Comment est leur école?
L’activité consiste à créer une histoire à partir de mots, de dessins ou d’objets que l’on colle sur le tableau ou à un endroit visible.
Pour le faire nous devons préalablement préparer une boîte-surprise dans laquelle il aura déposé des objets, des photos (une mère, un père, un garçon, une fille, une maison, un livre, un crayon, un ballon, un camp de réfugiés, une valise, des gens qui marchent, un seau, une toile, etc.) ou des mots (marcher, quitter, camp de réfugiés, école, nous nous entraidons, nous coopérons, avec toi et avec moi, nous partageons les tâches, etc.).

Reconstruisons notre histoire

Il y a eu toujours des inmigrants ou déplacées? Connaissons-nous des cas dans notre milieu ? Sont-elles des situations semblables à celles qui vivnet les personnes migrantes ou déplacées d’aujourd’hui?
Demandez aux élèves de se procurer une photo d’un membre de leur famille ou d’une personne de leur entourage qui a vécu un processus de migration (de la campagne à la ville ou vers un autre pays) et demandez-leur de faire des recherches sur ce processus.
Chaque élève remplit une fiche en y collant la photo et en y écrivant les informations demandées. Toutes les fiches sont comparées et les élèves s’entretiennent sur les points qui ont le plus attiré leur attention. Les fiches sont alors placées à un endroit visible. Il s’avère intéressant de réfléchir sur les mouvements migratoires qui se sont produits et de les mettre en relation avec le mouvement de personnes constaté aujourd’hui. Fiche 5.1.
Idée: On peut faire des vidéos et un petit montage

Chansons sur les immigrants et les réfugiées

Connaissez-vous des chansons qui ont comme sujet les personnes réfugiées et les déplacées ? Quels sont les musiciens qui chantent ces sujets?
Articulez le travail autour de trois chansons qui font réfléchir sur la situation des réfugiés ou des personnes immigrantes: Extranjeros et Raíz de Pedro Guerra, Clandestino de Manu Chao. On peut aussi suggérer au groupe de rechercher d’autres chansons sur le même sujet en français. C’est important qu’ils ramènent les paroles de la chanson trouvée.
Demandez à chaque groupe d’écouter attentivement les paroles et la mélodie de la chanson. Après l’avoir écoutée une ou deux fois, demandez aux élèves de partager leurs idées et leurs sentiments sur cette chanson. Demandez alors aux enfants de composer une chanson sur la musique de leur choix en se basant sur ces sensations et ces idées. Présentez ensuite chaque chanson crée à l’ensemble de la classe.
Pour finir, associez les idées et identifiez les concepts jugés comme des préjudices pour les personnes immigrantes et les réfugiés et s’interroger sur la contribution de notre chanson à les briser. Si tel est le cas, envisagez de la chanter à l’occasion d’un événement organisé dans votre école ou lycée (ou par votre groupe) afin de sensibiliser d’autres personnes. Il est important de mettre l’accent sur la situation concrète des personnes qui vivent dans les camps de réfugiés (rigueur des lieux, insécurité, conditions précaires, manque des ressources, manque de liberté, etc.).

Dans le sac à dos

Qu’avez-vous ressentis en apprenant que vous deviez fuir de la maison, votre pays, votre ville ? Quel type de choses voudriez-vous les emporter?
Demandez au groupe de se mettre dans la peau des nombreuses personnes de la planète qui doivent abandonner leur maison pour sauver leur vie en lisant le texte de la fiche 1.1.
Laissez cinq minutes aux élèves pour écrire la liste de choses qu’ils déposeraient dans leur sac à dos. Une fois le délai écoulé, les élèves n’ont plus le droit d’écrire et doivent accepter de n’emporter que ce qu’ils ont noté.
Divisez la classe en petits groupes, ces derniers devant présenter leur liste et débattre de l’utilité ou de la possibilité d’emporter tout ce qui est noté. Fixez une limite de temps afin qu’ils éliminent certaines choses et qu’ils spécifient la nature de ces choses (quels aliments?, quels vêtements?, etc.). Une fois la durée écoulée, il ne doit rester plus de cinq objets/choses par personne.
Après on fait un débat, fiche 1.2

Perspectives passées, actuelles et futures

Que nous offrent les dessins et les témoignages des enfants réfugiés? comment serions-nous dans ces circonstances?
Divisez les élèves en trois groupes et proposez-leur de repasser les témoignages et dessins réalisés dans un camp de réfugiés et de personnes déplacées situé au Libéria, fiche 2.1.
Les dessins sont distribués en trois blocs: passé, présent et futur. Chacun des groupes doit analyser l’un des blocs. L’intérêt consiste tout d’abord à ce que les élèves décrivent ce qu’ils voient sur les dessins, pour ensuite s’imager ce que cela représente. Ils doivent alors noter ce qui attire le plus leur attention et rédiger un petit texte expliquant ce que les dessins leur ont appris sur la vie et les sentiments de ces personnes.
Suggestion: le texte est disponible en anglais et en espagnol afin de pouvoir travailler en langue étrangère.

Personnes réfugiées, déplacées et migrantes

Qu’est ce qu’un réfugié, une personne déplacée et une personne migrante? Sauriez-vous faire la distinction entre ces trois situations? Connaissons-nous leur nombre sur la planète? Quelle est leur réalité? Ont-elles de l’espoir, du peur? Quels sont leurs droits et leurs obligations?
Commencez par une séance de brainstorming pour vous faire une idée sur les connaissances des élèves sur le sujet.
Donnez la fiche 3.1 avec des données et d’information sur le sujet dans les webs de référence.
Proposez un travail par groupes afin que les élèves fassent des recherches sur les personnes réfugiées, déplacées et migrantes (leur nombre, la raison de ce déplacement, leur provenance, les lieux de destination les plus fréquents, etc.). Introduisez la situation des réfugiés et des déplacés qui vivent dans les camps de réfugiés.

Témoignage

Connaissez-vous le conflit de Darfur? Imaginez-vous l’impact dans la vie des personnes la situation de chercher refuge dans une place loin de leur terre? Quelles sont les conséquences pour la famille, économiques, éducatives de cette situation?

Causes de l'asile

Pourquoi des millions de personnes de la planète sont contraintes de quitter leur foyer et leurs terres pour survivre? Pourquoi les conflits et les guerres entraînent-ils ces situations?
En groupe, analysez les pages d’un journal consacrées aux affaires internationales en choisissant un article qui aborde le sujet d’une région en guerre ou en conflit dans n’importe quel endroit du monde. À l’aide de ce journal et d’autres sources (consultez les ressources complémentaires), les élèves doivent analyser les causes du conflit, déceler les conséquences sur la population et déterminer si celui-ci a débouché sur la fuite de personnes (réfugiées ou déplacées).

Connaître le Service Jésuite aux Réfugiés (JRS)

En quelle année a-t-il été créé? Qui est le fondateur? Quelle est sa mission? Où intervient-il?

© 2011 ALBOAN - Padre Lojendio, 2, 2º 48008 – Bilbao - Teléfono: 944 151 135 CC Licencia de Creative Commons